Dans le cadre du traitement des données à caractère personnel, les entreprises se veulent d’utiliser des outils qui sont adaptés. Etant donné que des données sensibles peuvent être traitées, il est important de les protéger contre les fuites et les cyberattaques. En Europe, outre la loi Informatique et libertés, c’est le règlement général RGPD, qui va garantir les traitements de données respectant l’intérêt légitime et les droits des personnes.

Le traitement de données à caractère personnel c’est quoi au juste ?

Traiter les données doit se faire sous l’égide d’une autorité de contrôle et de plusieurs professionnels comme le délégué à la protection des données à caractère personnel (Dpo), le responsable du traitement des données personnelles ou encore les divers sous-traitants.

Le traitement des données personnelles est une opération qui consiste à collecter, à utiliser et à sauvegarder des informations sur autrui, que ce soit sur un support en papier ou un support électronique. Dans tous les cas, la protection des données à caractère personnel doit se faire sous les mêmes conditions.

Les exemples concrets du traitement de données des personnes concernées :

  • Les campagnes commerciales et promotionnelles en e-mails ;
  • La prospection commerciale ;
  • La sauvegarde de l’adresse IP ;
  • La conservation des images/vidéos provenant d’une vidéosurveillance ;
  • La publication de la photo d’une autre personne sur le web.

Pour tout savoir sur le traitement des données personnelles,

Pourquoi collecter les données ?

Le traitement de vos données personnelles est régi par la loi informatique et libertés ainsi que le règlement européen RGPD. Il est nécessaire d’assurer la protection des données et la protection de la vie privée des personnes concernées. La conservation de ces données à caractère personnel peut se faire sous format papier ou dématérialisé.

Dans le respect de la protection de la vie privée, les données collectées permettent aux entreprises de mieux connaître sa cible et de définir ainsi ses besoins. Cela lui permettra de s’adapter au marché et aux exigences de ses clients. Face à la concurrence, l’usage des données collectées est un enjeu de taille.

Attention toutefois, une des obligations légales d’une entreprise est de traiter les données personnelles dans le respect de la protection de la vie privée et de définir la finalité du traitement. Il faut également donner en toute transparence la durée de conservation de ces dites données et octroyer un droit d’accès à toute personne concernée qui en demanderait !

La nécessité d’assurer un excellent niveau de protection du traitement des données

Personne n’est à l’abri d’une faille de sécurité. C’est pourquoi, la Cnil exige la protection des données personnelles. Il faut savoir que la collecte et la sauvegarde des données peut représenter un danger pour l’utilisateur. La confidentialité des données ne tenant qu’à un fil, il faut un bon système de sécurité. Afin de garantir cela, toute entreprise traitant des données personnelles doit :

  • Respecter le droit de chaque personne (comme le droit à l’effacement et à l’oubli, la portabilité et le transfert des données ou encore la consultation de celles-ci) ;
  • Etre transparente quant au traitement des données ;
  • Limiter la conservation des données ;
  • Donner des informations détaillées.

En France, c’est la CNIL qui se charge de vérifier si une entreprise est bien en règle ou non. Dans le cas où elle faillit à ses obligations le règlement européen impose une sanction pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou une valeur équivalente à 4% du CA d’une entreprise. En plus de cela, les sanctions données risquent de ternir la réputation de l’entreprise. Ses clients peuvent ne plus avoir confiance en elle, d’où la nécessité de se conformer au RGPD et ses directives.