Sélectionner une page

 

Vivant à l’ère des gadgets techno comme l’iPad, les smartphones, les ordinateurs portables puissants et les ordinateurs de bureau hexa core, nous oublions facilement où tout a commencé. Voici un petit retour en arrière sur le bon vieux temps.

 

Premier ordinateur personnel populaire :

La série Apple II est un ensemble d’ordinateurs domestiques 8 bits, l’un des premiers produits micro-informatiques produits en série à grand succès, conçu principalement par Steve Wozniak, fabriqué par Apple Computer (aujourd’hui Apple Inc.) et introduit en 1977. En termes de facilité d’utilisation, de fonctionnalités et d’évolutivité, l’Apple II constituait une avancée technologique majeure par rapport à son prédécesseur, l’Apple I. Présenté à la West Coast Computer Faire en 1977, l’Apple II a été l’un des premiers ordinateurs personnels à connaître le succès ; il a fait de la société Apple une entreprise florissante. Au fil des années, un certain nombre de modèles ont été vendus, le modèle le plus populaire restant relativement peu modifié dans les années 1990. À la fin de la production en 1993, quelque part entre cinq et six millions d’ordinateurs de la série Apple II (dont environ 1,25 million de modèles Apple IIGS) avaient été produits.

 

Le système d’exploitation original de l’Apple II était contenu dans la ROM avec le BASIC Integer. Les programmes étaient saisis, puis enregistrés et chargés sur une cassette. Lorsque le Disk II a été mis en œuvre en 1978 par Steve Wozniak, un système d’exploitation sur disque ou DOS a été mis en service.

 

La première souris d’ordinateur

Oui, il s’agit de la première souris inventée. Douglas Engelbart, à l’Institut de recherche de Stanford, a inventé le premier prototype de souris en 1963, avec l’aide de son collègue Bill English. Ils ont baptisé l’appareil « souris », car les premiers modèles comportaient un cordon attaché à la partie arrière de l’appareil, ressemblant à une queue et ressemblant généralement à une souris ordinaire. Engelbart n’a jamais reçu de royalties pour cette invention, car son brevet a expiré avant que son utilisation ne se généralise dans les ordinateurs personnels. L’invention de la souris n’était qu’une petite partie du projet beaucoup plus vaste d’Engelbart, visant à augmenter l’intelligence humaine. Bill English, constructeur de la souris originale d’Engelbart, a inventé la souris à boule en 1972.

 

Le premier clavier

Les claviers ont existé pendant un certain temps. Il n’y avait pas beaucoup d’améliorations apportées à l’aspect des claviers. Voici un peu d’histoire sur les premiers claviers d’écriture de type. Le premier clavier a été créé par Christoper Scholes en 1873 pour améliorer la caligraphie. Cependant, si une personne tapait trop rapidement, les touches se bloquaient et la machine cessait de fonctionner. Pour éviter que cela ne se produise, un clavier de type QWERTY a été développé par Scholes pour ralentir la vitesse de frappe. Ce style de clavier est devenu la norme car plus tard, Remington – qui fabriquait des machines à coudre à l’époque – a utilisé le clavier QWERTY pour les premières machines à écrire, afin de séduire les utilisateurs existants de la machine Scholes. Plus de gens ont été forcés d’apprendre ce système particulier, et plus de sociétés ont commencé à fabriquer ces claviers jusqu’à ce qu’il devienne le paramètre standard du clavier.

 

Le premier ordinateur portable

L’Epson HX-20 (également connu sous le nom de HC-20) est généralement considéré comme le premier ordinateur portable, annoncé en novembre 1981, bien que vendu à grande échelle pour la première fois en 1983. Salué par le magazine BusinessWeek comme la « quatrième révolution de l’informatique personnelle », il est généralement considéré à la fois comme le premier ordinateur portable et l’ordinateur de poche. D’un encombrement à peu près équivalent à celui d’une page de format A4, l’Epson HX-20 est doté d’un clavier à transition complète, de batteries nickel-cadmium rechargeables, d’un écran LCD intégré de 120 × 32 pixels (plus petit que celui de nombreux téléphones portables actuels) qui permettait 4 lignes de 20 caractères, d’une imprimante matricielle de la taille d’une calculatrice, du langage de programmation EPSON BASIC, d’une mémoire vive de 16 Ko extensible à 32 Ko et d’un lecteur de microcassettes intégré.

 

Première imprimante à jet d’encre

Cette petite imprimante robuste, surnommée ThinkJet pour jet d’encre thermique, a été introduite en 1984. Tout comme la calculatrice HP-35 a remplacé pour toujours la règle à calcul manuelle, la technologie à jet d’encre a sonné la fin de l’imprimante matricielle bruyante. La technologie du jet d’encre thermique développée par HP a été introduite dans une imprimante personnelle de haute qualité et à bas prix. Elle utilisait une tête à 12 buses et était une imprimante de texte uniquement qui nécessitait un papier spécial et n’était pas capable de produire des photos.

 

La première webcam

Pour la première fois, en 1991, une webcam était pointée sur la cafetière de la salle Trojan du département d’informatique de l’université de Cambridge. La webcam a été créée pour aider les personnes travaillant dans d’autres parties du bâtiment à éviter les déplacements inutiles vers la salle de café en fournissant, sur l’ordinateur de bureau de l’utilisateur, une image en direct en niveaux de gris 128×128 de l’état de la cafetière. La caméra a été connectée à Internet en novembre 1993 par Daniel Gordon et Martyn Johnson. Elle est donc devenue visible pour tout internaute et s’est développée pour devenir un point de repère populaire des débuts du web. La caméra a finalement été éteinte le 22 août 2001.