Impression Fine Art : comment choisir son traceur ?

Sommaires

L’impression fine art est un domaine exigeant qui nécessite un matériel à la hauteur de la précision et de la qualité attendues par les artistes et les photographes professionnels. Choisir le bon traceur fine art est crucial pour obtenir des tirages d’une fidélité exceptionnelle en couleur et en détail. Dans cet article, nous explorerons les différents critères à considérer pour sélectionner un traceur adapté à vos besoins en impression fine art, en examinant les fonctionnalités, la qualité d’impression, la gestion des supports et le coût d’exploitation.

Vérifiez ses fonctionnalités et son niveau de compatibilité

Le premier critère à examiner lors du choix d’un traceur fine art est ses fonctionnalités. Il est important de choisir une imprimante capable de gérer les fichiers de haute résolution que vous utiliserez. La compatibilité avec divers logiciels de retouche photo et de design graphique est également essentielle pour un workflow efficace surtout si vous souhaitez vous lancer dans l’impression fine art en ligne. Recherchez des traceurs fine art qui offrent une flexibilité dans les formats de fichier et qui peuvent se connecter facilement à votre réseau ou intégrer des fonctionnalités telles que le Wi-Fi pour une impression sans fil de vos tirages d’art.

Assurez-vous d’une qualité d’impression suffisante

La qualité d’impression est le cœur de la sélection d’un traceur fine art. Les artistes et les photographes doivent privilégier les appareils qui offrent une haute résolution d’impression et une excellente reproduction des couleurs. La résolution des traceurs fine art est souvent exprimée en points par pouce (dpi). Les modèles les plus courants offrent des résolutions allant de 2400 x 1200 dpi à 2880 x 1440 dpi. Certains modèles haut de gamme peuvent atteindre ou dépasser 4800 x 2400 dpi. Par ailleurs, les meilleures imprimantes fine art sur le marché utilisent des encres pigmentaires plutôt que des encres à base de colorant, car elles fournissent une meilleure stabilité des couleurs et une plus grande durabilité des tirages photo fine art. De plus, vérifiez la capacité de l’imprimante à reproduire les noirs profonds et les gradients subtils, qui sont cruciaux pour les impressions d’art.

Ne négligez pas la gestion des supports

Une bonne imprimante fine art doit pouvoir gérer une variété de supports d’impression, allant des papiers d’art traditionnels aux toiles pour la photo. La laize, ou la largeur du rouleau de papier fine art, varie considérablement pour répondre aux différents besoins des artistes et des imprimeurs. Elle peut aller de moins de 17 pouces (43 cm) à plus de 60 pouces (152 cm). La capacité à ajuster l’épaisseur et la texture du papier est importante, car cela affecte directement la qualité et l’apparence des tirages finaux. Assurez-vous que le traceur choisi peut accueillir les dimensions de papier que vous prévoyez d’utiliser régulièrement, et vérifiez la facilité avec laquelle vous pouvez changer les types de papier.

Maîtrisez votre coût d’exploitation

Le coût d’exploitation est un facteur souvent sous-estimé lors de la sélection d’un traceur fine art. Cela inclut non seulement le coût initial de l’imprimante, mais aussi le coût des consommables tels que les encres pigmentaires et les supports d’impression. Les encres pour traceur fine art peuvent être particulièrement coûteuses, donc il est judicieux de comparer les prix des cartouches d’encre et leur rendement (nombre de tirages fine art par cartouche). Certaines imprimantes giclées emploient souvent un système à multiples cartouches d’encre pour une gamme de couleurs plus large et des dégradés plus subtils sur vos impressions giclées. Il n’est pas rare de trouver des imprimantes avec 8, 12, ou même plus de cartouches de couleurs différentes, impactant d’autant plus le coût de revient de votre tirage fine art. De plus, considérez la durabilité et la maintenance de l’imprimante, car un équipement nécessitant moins d’entretien régulier peut réduire significativement les coûts à long terme.

Facebook
Twitter
LinkedIn