Première impression de la démo de Daemon X Machina sur Switch

Sommaires

 

Après l’incroyable Nintendo Direct qui nous a présenté une foule de titres formidables à attendre avec impatience, je suis allé me fatiguer de la démo de Daemon X Machina qui était sortie le jour même. Je voulais attendre un jour ou deux pour laisser mon expérience s’imprégner avant d’écrire ce blog. Eh bien, je suis prêt à partager mes pensées et mon opinion.

 

J’ai pris du plaisir à jouer à ce jeu

 

Daemon X Machina était l’un des nombreux jeux que j’anticipais cette année pour la Switch, alors j’étais heureux que le gameplay ait tenu le coup pour moi. Comme j’ai joué à Daemon X Machina en mode portable uniquement, je ne peux pas beaucoup parler de la façon dont le jeu pourrait se comporter en mode docked, mais je dirai qu’il a vraiment bien fonctionné sur portable.

La démo nous a permis de goûter à la création de personnages et nous a donné quatre missions à essayer afin d’avoir une bonne idée de ce que ce jeu offrira lors de la sortie complète. Ttrès franchement, j’ai tout apprécié. Les missions n’étaient pas trop difficiles, mais pas trop faciles non plus. La plupart du temps, si j’ai détruit mon mech et que j’ai été obligé de continuer la mission à pied, c’est parce que j’ai été imprudent. Je n’ai pas utilisé les ressources qui étaient dispersées sur la carte ou que je n’ai pas pillé les mechs que j’avais précédemment détruits. En parlant de ça, c’est ce que je préfère dans ce jeu. Je n’avais jamais réalisé à quel point c’était satisfaisant de détruire un mécha et de piller ses pièces. Des armes aux parties du corps, si vous pouvez les voir, vous pouvez très probablement les récupérer. Cela encourage vraiment le pillage et l’attention pendant le champ de bataille.

 

Les contrôles étaient bons pour la plupart

 

Les contrôles étaient bons pour la plupart, je n’ai eu aucun problème à me déplacer et à effectuer des manœuvres dans les airs. Il m’a fallu une minute pour m’habituer aux commandes, mais après la deuxième mission, j’avais les choses bien en main. J’ai eu un peu de mal à viser pendant le jeu. Je me débrouillais bien contre les ennemis normaux, mais quand il s’agissait de combattre des pilotes, c’était une toute autre histoire. Ils se déplacent beaucoup trop vite pour que je puisse viser, au point que je devais tirer sur des ombres chinoises. Un système de verrouillage que vous pouvez déclencher vous-même serait extrêmement apprécié ici. Oui, il y a un verrouillage automatique, mais c’est seulement pour les missiles. Cependant, comme tout jeu, il a fallu un certain temps pour s’y habituer, alors j’imagine que c’est la même chose ici. Nous avons également eu un avant-goût de l’histoire du jeu, qui pour la plupart était plutôt intéressante. Je dois admettre que lorsque j’ai commencé le jeu, les deux premiers personnages qui m’ont été présentés m’ont donné envie de sauter la scène de coupe et de me plonger dans le champ de bataille. Ce n’est qu’à partir de la deuxième ou troisième mission que j’ai commencé à m’intéresser à l’histoire, principalement à cause des nouveaux pilotes qui ont été présentés. Il n’y avait pas beaucoup de scènes coupées, la plupart de l’histoire étant racontée par du texte. Ce n’est pas mauvais, mais j’aimerais en voir plus dans le jeu final.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn