Top 3 des meilleures néobanques Françaises

Sommaires

Depuis une dizaine d’années, la France a vu naître une multitude de néobanques et Fintech qui proposent une alternative à la banque classique. Ces acteurs donnent accès à des innovations Fintech via un compte courant en ligne et des moyens de paiement conçus pour faciliter le quotidien de ses utilisateurs. Toutefois, qui sont les meilleures néobanques et en qui pouvons-nous avons confiance ?

 

Qui est le trio de tête des néobanques en France ?

 

Avec plus de 50 néobanques ou Fintech décryptées et comparées, voici 3 d’entre elles qui sortent du lot pour les utilisateurs Français qui souhaitent confier de l’argent à un autre établissement Français. Faire ce choix national n’est pas anodin. Un compte ouvert dans un établissement étranger doit être déclaré aux impôts, sous peine d’une sanction pécuniaire. En cas de problème, compte bloqué par exemple, avoir fait appel à une néobanque française facilite la résolution du problème.

 

N°1 : Nickel

Le compte sans banque est devenu un acteur majeur de la Fintech avec plus de 2,4 millions de clients, et ce, pour plusieurs raisons :

  • il est ouvert à tous : interdit bancaire, mineurs, étrangers, sans revenus, expatriés, migrants …. D’ailleurs, il accepte près de 190 passeports ;
  • il est moins cher qu’une banque traditionnelle : 20 € à l’ouverture du compte pour un an ainsi que les frais d’utilisation. La carte classique est offerte. Beaucoup de ses services sont gratuits.
  • y ouvrir un compte est rapide en 5 minutes seulement. Cela peut se faire en ligne ou chez l’un des 6000 buralistes agréés ;
  • la carte se recharge en argent liquide, par chèque, par virement bancaire ou carte de paiement ;
  • il permet de payer partout dans le monde et en ligne, d’être payé (recevoir salaire ou aide sociale) ;
  • il donne accès à plusieurs formules : une classique, deux haut de gamme avec Nickel-Chrome ou Metal, une pour les mineurs et la gestion de leur argent de poche ;
  • en partenariat avec Ria, il facilite les virements d’argent partout dans le monde.

Beaucoup l’utilisent en compte principal, car ils n’ont pas d’autre choix.

 

N°2 Ma French Bank

Ma French Bank, filiale de La Banque Postale, est la petite dernière qui connait un succès fulgurant et qui ne cesse d’évoluer. Ses atouts sont multiples :

  • son compte est ouvert à tous, mais nécessite cependant d’avoir un compte dans un autre établissement de l’Union Européenne ;
  • ses services sont disponibles auprès des bureaux de Poste ;
  • la banque mobile commercialise 3 différents comptes courants : Original dès 2,90 € par mois, Idéal (qui est un peu plus haut de gamme) et WeStart pour les mineurs ;
  • elle figure parmi les rares néobanques à proposer une solution de crédit. Pourquoi ? Parce qu’elle dispose de l’agrément d’établissement de crédit, précieux sésame détenu normalement par celles que l’on appelle les « vraies banques » ;
  • comme solutions de paiement, elle propose des cartes Visa internationales, le virement par SMS et le paiement mobile ;
  • elle dispose également de plusieurs offres d’assurance, des offres de cashback et des solutions de cagnotte.

 

N°3 Orange Bank

Orange Bank offre les services d’une vraie banque, mais en plus simple. Pour se distinguer, cette telco-banque unique en France a plusieurs atouts :

  • elle a développé une gamme complète et avantageuse de services, particulièrement pour ceux qui sont déjà clients d’Orange Telecom avec des réductions et du cashback ;
  • 3 comptes sont au choix : une carte Standard dont les services sont gratuits à partir du moment où son détenteur fait au moins un achat par mois avec sa Mastercard, une carte Premium qui donne accès à une prime à l’ouverture et dont les services coûtent 7,99 € par mois et un Pack Premium pour la gestion de l’argent des mineurs ;
  • l’établissement autorise le découvert et offre régulièrement des primes de bienvenue, un livret d’épargne dont le taux est fréquemment boosté et une solution de financement avec un taux attractif.

Qu’est-ce qui différencie les néobanques des autres acteurs ?

 

Avec les néobanques et leurs services accessibles en ligne, il est possible de réduire ses frais bancaires et de réaliser d’importantes économies.

 

Quels sont les points communs de ce trio gagnant ?

Pour se distinguer, ces 3 acteurs ont plusieurs atouts communs :

  • ces établissements sont plus innovants qu’un acteur traditionnel ;
  • ils acceptent les interdits bancaires ;
  • ils ont tous une offre pour la gestion de l’argent de poche des mineurs ;
  • l’ouverture d’un compte est à la fois plus rapide et plus facile ;
  • Orange Bank et Ma French Bank disposent de l’agrément d’établissement de crédit. Ce qui leur permet de fournir une prestation d’aide au financement.

Qu’est-ce qu’une néobanque selon l’ACPR ?

Le terme « néobanque » est souvent utilisé à tort induisant ainsi les clients en erreur sur les responsabilités et les activités de l’établissement. C’est la raison pour laquelle l’ACPR, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution a récemment rappelé ses règles d’usage. En clair, les vraies néobanques doivent détenir un agrément d’établissement de crédit et sont autorisées à gérer plusieurs transactions dont :

  • les dépôts de fonds ;
  • les opérations de paiement ;
  • les opérations de crédit.

Plus que toute autre chose, elles possèdent un agrément bancaire obtenu auprès de l’ACPR.

 

Autrement dit, n’est pas néobanque qui veut exécuter des opérations de paiement, transférer des fonds ou faire du change de devises. Ces prestations limitées sont celles d’un établissement de paiement. En ce sens, N26, bunq, Revolut, Wise, Pixpay, Qonto, Shine, Curve, Aumax pour moi, … ne sont que des Fintech.

Facebook
Twitter
LinkedIn