Sélectionner une page

Passionné d’informatique, vous souhaitez partager vos connaissances aux jeunes élèves des collèges ou lycées publics ? Il faut que vous obteniez le concours Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement du Second degré. Découvrez dans cet article ce que vous devez savoir à propos du CAPES Informatique afin de mieux vous accompagner dans vos différentes démarches.

Quelques mots pour présenter CAPES

Il s’agit d’un diplôme professionnel délivré par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il est donné aux candidats ayant réussi les différentes épreuves de recrutement et ayant été admis à l’examen de qualification professionnelle.

Avec le détachement, l’inscription sur liste d’aptitude et le concours de l’agrégation, le CAPES forme l’une des meilleures façons d’enseigner en tant que professeur titulaire au sein du second degré.

Depuis l’année 2010, les enseignants certifiés doivent procéder à la validation simultanée d’un diplôme de master et des épreuves du CAPES. Ensuite, ils sont fonctionnaires stagiaires durant une année.

Grâce à ce diplôme, il est possible d’enseigner au lycée ou au collège d’enseignement technologique et général. Parfois, pour les besoins du service, les professeurs certifiés peuvent être demandés à effectuer une partie en lycée professionnel.

Le CAPES informatique de 2020 : des défis et une reconnaissance

La création du CAPES informatique a été annoncée par le ministre pour cette année 2020. Cette décision consacre l’enseignement des sciences numériques comme étant une nouvelle discipline scolaire. Afin de former les professeurs d’informatiques déjà opérationnels, un diplôme à titre interuniversitaire est en cours de mise en place.

D’après les déclarations du ministre, Jean-Michel Blanquer, en janvier 2019, pour cela, un cercle vertueux est aussi créé pour la présence de l’enseignement numérique. De ce fait, d’ici quelques années, une agrégation d’informatique pourra aussi être créée. Il s’agit alors d’une décision politique très attendue.

Il faut avouer que cela a été un très long chemin avant d’obtenir cette reconnaissance, selon les dires du président de la Société informatique en France ou SIF, Pierre Paradinas. Il est aussi professeur titulaire en systèmes embarqués au sein du Conservatoire national des arts et métiers ou Cnam.

L’informatique : une toute nouvelle discipline à instaurer dans les collèges et les lycées

Il faut admettre qu’aujourd’hui, l’informatique occupe de plus en plus une place importante dans le quotidien du monde. Ainsi, l’ignorance de ce domaine pourrait être handicapant dans le monde de demain. C’est pourquoi l’instauration de ce concours va conduire la création d’un corps enseignant en informatique au sein de l’Education nationale avec des inspecteurs, des professeurs, etc.

La mise en place de ce certificat professoral est à rapprocher de la réforme du lycée et du baccalauréat avec la création d’une nouvelle matière : NSI ou numérique et science informatique.

Le nouveau baccalauréat n’entrera en oeuvre qu’à partir de l’année scolaire 2021. Par contre le programme du nouveau lycée a déjà prévu une classe de seconde technologique et générale, un enseignement commun qui est obligatoire, sciences numériques et technologie ainsi que la spécialité NSI en première et terminale.

Une bonne réserve de candidats à former

Les défis immédiats qu’il faut relever ne sont pas minces. Il s’agit de :

  • créer des formations universitaires adaptées à ce nouveau débouché ;
  • former un vivier de candidats au CAPES informatique, etc.

Afin de procéder à la proposition de la nouvelle discipline auprès de la moitié des lycées français, il faut environ 1 500 postes. Toutefois, le plus urgent est de former, de manière rapide, les premiers enseignants d’informatique afin qu’ils soient opérationnels. En attendant l’embauche des professeurs titulaires de ce diplôme, il faut tout d’abord miser sur la formation continue.

Pour information, un groupe d’universitaires est déjà dans le projet pour travailler avec la DGRH de l’Education nationale et de la DGESCO afin de déployer un programme de formation accéléré : le diplôme interuniversitaire ou DIU “Enseigner l’informatique au lycée”.

En plus de cela, un diplôme national commence aussi à être proposé au niveau de certaines universités avec une proposition par région académique au minimum. C’est ce qu’a indiqué le groupe de travail.

Pour ce qui est du financement de cette formation, il est en cours d’arbitrage entre la Conférence des présidents d’université CPU et le ministère de l’Education nationale et de la jeunesse.